Je suis pas capable!

par | Parole de parent

Cette article provient du blog de Sophie Lepage Pas de super power

Bien sûr, t’arrives pas à kicker le ballon dans la direction que tu voudrais, aussi fort que tu le voudrais, aussi loin que tu le voudrais.

Bien sûr tu rates le but.

Bien sûr… t’as 5 ans.

Tu te retires dans ton coin, tu me tournes le dos, tu boudes… t’as peut-être même envie de pleurer.

Je m’excuse mon p’tit gars. Je m’excuse parce que tu sais que je suis une maman pleine d’amour, tendre comme tout… Je m’excuse si ça te fait de la peine, mais une attitude comme celle-là, avec moi ça passe juste pas. Ça me donne pas envie de te flatter les cheveux pis de te consoler. mon ton devient plus ferme… pas parce que je suis fâchée… En fait, c’est parce que ça me fait peur.

J’ai peur que tu grandisses comme ça. Parce que tu sais, il y en a tout plein, des grandes personnes qui essaient jamais rien par peur de pas réussir, qui abandonnent parce que c’est trop long, ou parce que ça leur demande trop de travail. Et ça, c’est grave. Très grave. Si tu grandissais avec cette peur, avec cette faible estime de tes capacités, j’aurais le sentiment d’avoir échoué mon rôle de mère.

as-tu réussi à marcher dès le premier pas? non. as-tu réussi à dire « maman » dès la première tentative? non plus. T’étais un bébé,  ça te frustrait, tu pleurais parce que t’arrivais pas à faire ce que tu voulais faire… t’avais pas d’autre moyen de t’exprimer… mais là t’as 5 ans… Je t’explique tout ça comme à un grand. Parce que je t’ai jamais parlé en bébé. Parce que tu comprends des notions de biologie assez avancées… je me dis que tu peux bien comprendre un peu de philosophie.

Peut-être que parfois j’exige de toi de comprendre des choses qui sont pas de ton âge… vois-tu, c’est que j’ai jamais été maman avant toi, alors ça se peut que moi non plus, je réussisse pas toujours tout du premier coup. mais y’a des choses importantes que je veux te transmettre. Parmi ces choses, y’a la persévérance et la patience. Je sais pas si je m’y prends toujours bien, mais j’arrêterai JamaIS d’essayer.

Et si je réussis… mon fils, le monde sera à toi.

Couper le cordon

L’expression « couper le cordon » se réfère au fait de « couper le cordon ombilical » qui relie l’enfant à sa mère et signifie, se séparer, se rendre totalement indépendant de quelqu’un, d’un groupe, de ses parents.

Laissez moi faire une crise à mes enfants!!!

Quand je suis fatiguée, je suis une mauvaise mère! J’entends quelques personnes dire: « qui ne l’est pas? » Mais j’en connais, des femmes qui ne dorment pas depuis des mois, même des années et qui survivent!!! Franchement, moi si je dors pas je deviens désagréable,...

Share This
%d blogueurs aiment cette page :