Je me souviens exactement du moment ou je l’ai souhaité… J’étais dans le bain, mon nouveau né qui dormait pas loin et j’ai dit à mon amoureux: « Dans 4 ou 5 ans, ce serait bien de partir vivre 1 an à l’étranger… » Et puis quelques semaines plus tard, il m’est arrivé avec cette idée de formation en Allemagne. Et nous voilà, pas même un an plus tard, à quelques semaines du départ! 

J’étais en train d’écrire mon plan d’affaire à cette époque et je planifiais la sortie du produit Réalise ton rêve, une plateforme pour accompagner les ados dans la réalisation de leur rêve. Je ne peux pas lancer un projet comme celui là et ne pas encourager celui de mon amoureux… Je ne peux pas prôner qu’il y a toujours des façons de réaliser ce que l’on souhaite et casser son élan sous prétexte qu’on a 3 enfants dont un bébé de 11 mois, pas encore terminé les rénovations dû à notre dégât d’eau de février et surtout pas d’argent devant nous… Alors on s’est dit: Inch’Allah… Si ça l’a à se faire, ça va se faire… C’est facile à dire ça! C’est comme une façon poli de dire, on le fera pas mais on l’assume pas! Mais pas cette fois, tout s’est mis en branle pour nous. Ils nous ont trouver un appartement, un gentil inconnu s’est occupé de l’inscription de mon fils à l’école… Les planètes semblent allignées alors inch Allah comme ils disent, nous partons à l’aventure!  Et je me demande bien comment nous allons y arriver! 

Mon conjoint part à la rencontre de la pédagogie Waldorf dans un projet de maitrise en enseignement. C’est un utopique mon amoureux! De ceux qui croient qu’il est toujours possible de faire mieux! Qui veulent rendre le monde meilleur. Il explique mieux sa quête que moi. Je vous laisse la découvrir via sa campagne. 

Mon garçon Arthur qui aura 8 ans en Allemagne, entrera à l’école Waldorf (la première du nom!) pour faire sa 2e année en allemand. Et les 2 filles et moi, on ne sait pas encore! Advienne que pourra!

Je vous propose de suivre notre aventure. Une chose est sûr, on ne risque pas de m’ennuyer!!!

 

Share This
%d blogueurs aiment cette page :